LE ROYAUME DES MOTS

DE CAROLINE CRISTOFOLI|2016|MISE-EN-SCENE DE BENOIT PEILLON|DES 7 ANS

 

Résumé

Au Royaume des Mots, chacun passe ses journées à cultiver son champ lexical, à faire des jeux de mots. Parfois ils se conjuguent ou juste se croisent. Tout le monde vit pour le mieux, et personne n’a besoin de surveiller son langage.
Tel est l’univers dans lequel évoluent joyeusement nos personnages : l’espiègle et curieux Tim Oté, l’irréductible et toujours présent Grom Ault et la belle et indispensable Mauda Moore.

Jusqu’au jour où la bien aimée Grand-mère Grammaire meurt.
C’est Damien Gogie, le plus beau et charismatique orateur du royaume, qui est élu et dirige maintenant à sa place.
Petit à petit, il commence à ériger de drôles de lois pour simplifier la vie des mots. Lentement, il étend son pouvoir en petites et grandes interdictions, banissements, emprisonnement … le langage s’appauvrit … tout le monde en perd son latin et «Plus rien ne se dit, plus rien ne se fait.»

Le royaume des Mots devient alors celui des Maux.

Il faudra donc beaucoup de courage, d’humour et de vocabulaire à Tim, Mauda et Grom pour sortir le Royaume des interdictions et de la censure. Ils iront jusqu’à créer de nouveaux mots, jusqu’alors inconnus au Royaume, comme «liberté» !
Une épopée joyeuse aux multiples résonances..

NOTE D’INTENTION

Au travers de ce spectacle, nous souhaitons mettre des mots sur les maux et cela AVEC des jeux de mots !
Les petits maux de chacun, ou les gros maux d’une société contemporaine qui se fracture sous nos yeux. De façon amusante et détournée, nous mettons en relief la nécessité des mots pour atténuer ces maux. À l’âge où les enfants commencent à apprendre à les utiliser, les employer, nous voulons au travers de ce spectacle et de son univers, faire entendre que s’exprimer est une chance et une nécessité.
Ce spectacle, met en lumière une nécessité de DIRE ce que l’on ressent, ce que l’on pense, ce besoin vital d’utiliser le bon mot pour se faire
comprendre. Nous suivons alors agréablement, l’histoire rocambolesque de ces marionnettes – poupées de livres – dans leur royaume de papiers où les personnages formés de lettres croisent des plumes et autres cahiers. L’histoire s’écrit sous nos yeux, se compose, se décompose, tout comme le décor qui évolue, se dessine et «se sculpte» devant nous.
Le texte s’amuse à détourner les sens, à réinventer des mots, à modifier les sonorités, l’univers du langage nous est dépeint aussi bien visuellement que dans la narration.
Dans ce péplum orthographique, ce parcours grammatical, cette fresque lexicale, nous essayons
de redonner un sens aux mots, à la langue et à l’expression en abordant la censure, et la liberté d’expression de façon ludique et accessible aux plus jeunes. Le Royaume des Mots
redonne du pouvoir aux mots, les mots deviennent alors des armes de lutte, des boucliers de protection et de résistance, et également des liens qui rassemblent et fédèrent.

L’équipe

MISE EN SCÈNE : Benoit Peillon

JEU : Caroline Cristofoli, Louis Vasquez, Aïdé Agostini

CRÉATEUR SON : Lucas Rodriguez

CRÉATEUR LUMIÈRE :  Jérome Allaire

SCÉNOGRAPHIE : Aïdé Agostini